Le printemps est arrivé et le retour du beau temps ne saurait tarder. Cet adoucissement de la température amène dans nos cliniques de nouveaux clients. En effet, ceux-ci engourdis par une trop longue hibernation, s’enthousiasment dès l’apparition des premières prévisions météo au-delà des 10 degrés celsius et enfourchent leur vélo, sortent chiffons et serpillère, truelle et binette pour s’activer sur les pistes cyclables, à la maison ou dans leur jardin remplis de bonnes intentions.

La reprise d’activités, laissées de côté pendant notre trop long hiver, est souvent la cause de douleurs musculo-squelettiques qui pourraient être évitées. Nous recevons en consultation des clients qui, après un grand ménage, présentent des douleurs et des raideurs au cou et/ou aux épaules. D’autres, qui auront repris une activité trop intensément, trop rapidement, se seront infligé une blessure de type claquage musculaire ou entorse. Ces clients doivent souvent se résoudre à ralentir, le temps de la physiothérapie, afin de reprendre leurs activités un peu plus tard… perdant ainsi quelques jours, voire quelques semaines de ce précieux beau temps.

Afin d’éviter ces désagréments, nous  vous suggérons de reprendre ces activités graduellement en dosant la durée et l’intensité. Si on parle d’une tâche ménagère ou de jardinage, il est préférable de fractionner la tâche et de la répartir sur plus d’une journée plutôt que de vouloir tout terminer la même journée. Pour une activité sportive, choisissez une durée et une intensité adaptée si c’est votre première sortie et progressez graduellement. Vous permettrez ainsi à vos muscles et articulations de se reposer et de s’adapter.

Si vous avez besoin de conseils ou d’un programme d’exercices adapté ou, si malgré tout vous présentez une douleur ou une limitation musculo-squelettique, le physiothérapeute demeure un professionnel de choix pour vous conseiller et vous traiter. N’hésitez pas à nous consulter.

Consultez en physiothérapie!